Isabelle Waldberg (1911-1990) § Marcel Duchamp (1887-1968)

« Isabelle sculpte, ausculte, s’occulte et exulte » dixit Marcel Duchamp (vers 1966)

Isabelle Waldberg , à l’origine Margaretha Farner, est une sculptrice méconnue née en Suisse, issue d’une lignée de forgerons. Après des études d’art et d’ethnographie, elle se rend à Paris en 1936, côtoie les surréalistes (Giacometti, Masson, Ernst…) et devient proche de Roberto Matta. Elle participa entre 1936 et 39, à la revue et à la mystérieuse société secrète de Georges Bataille intitulée Acéphale.

Isabelle Waldberg, Le grand picucule, 1943, bois incurvé, lié et vernis, 100 x 80 x 60 cm, Courtesy Estate Isabelle Waldberg, © ADAGP, Paris

Avec son mari Patrick Waldberg et leur fils, elle s’installe à New York en 1942, dans l’appartement au-dessus de celui de la famille Robert Lebel (futur biographe de Duchamp). Sa première exposition monographique a lieu à la galerie de Peggy Gugenheim en 1944. La plupart des œuvres, malheureusement, sont aujourd’hui disparues. Ses « constructions » illustrent le livre de poésie érotique de R.Lebel intitulé « Masque à lame (Masque à l’âme?) ». Elle travaille avec Duchamp, entre autres, sur les deux vitrines de l’exposition des surréalistes en 1945.

Isabelle Waldberg, portrait de Marcel Duchamp sur un vieil échiquier chinois avec deux pièces et deux sculptures, 1958. Musée des Beaux-Arts Berne.

Après la guerre, Isabelle Waldberg et sa famille reviennent à Paris où elle travaille dans l’atelier de Marcel Duchamp, 11 rue Larrey à Paris, lorsque ce dernier retourne à New York.

Marcel Duchamp et Isabelle Waldberg, 11 rue Larrey, Paris, c. 1960. Photo: Véra Cardot and Pierre Joly

En 1946, Duchamp débute son travail (qui durera 20 ans en grand secret) sur « Etant Donnés 1° La chute d’eau 2°Le gaz d’éclairage » . Cette année-là. Waldberg crée la sculpture de plâtre « Luminaire », une oeuvre en rupture avec tout ce qu’elle a présenté.

Isabelle Waldberg, luminaire, 1946, (38 × 25 × 21 cm), Fonds de dotation Jean-Jacques Lebel © 2020 Artists Rights Society (ARS)

“Isabelle sculpts, sounds, occults, and exults.”

ICI, un article sur l’érotisme dans l’oeuvre d’Isabelle Waldberg.

 

3 réflexions sur “Isabelle Waldberg (1911-1990) § Marcel Duchamp (1887-1968)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s