Visites et spectacles pour confinés culturieux (2)

Illustration d’en-tête. William Bouguereau, « Oreste poursuivi par les Erynies (furies) », 1862.

A voir, à lire, à écouter, à tester durant cette période de confinement….

Capture d’écran 2020-03-27 à 15.19.39

250 émissions  « Strip Tease » en accès libre!

La pré-sélection de Télérama, ICI.

§

La Fondation Jan Michalski à Montricher met en ligne les différents entretiens qui se sont déroulés avec les écrivains qu’elle a reçu. plusieurs captations des ateliers du polar et des entretiens avec des auteurs tels que Philippe Djian, Julian Barnes ou Jonathan Coe.

C’est ICI.

§

Sur France Culture, quatre podcast à écouter sur l’oeuvre du dessinateur et réalisateur de films d’animation Hayao Miyazaki (1941): Ponyo, Porco rosso, Mononoké, Nausicaä, ou le croisement entre les philosophies occidentale et orientale.

§

Le Centre Pompidou partage plusieurs chapitres sur l’art, dont:

Voulez-vous un dessin? qui présente les courants artistiques du XXe siècle.

« 10 portraits de femmes ayant changé le monde de l’art »,  des vidéos durant entre 3mn et 1h15, dont Mona Hatoum, Agnès Varda ou Alexandra Bachzetsis.

Et une visite vidéo (abrégée) de la magnifique exposition Christian Boltanski de début 2020.

§

Le Théâtre Sévelin 36 invite chaque jour un.e ami.e, chorégraphe, artiste ou son public à proposer une vidéo de danse. A voir sur la page Facebook du théâtre

§

Durant le confinement, l’Opéra de Paris met en ligne ses plus beaux spectacles et présente « les Indes Galantes » (ICI) de Jean-Philippe Rameau. Sur une mise en scène de Clément Cogitore et la chorégraphie de Bintou Dembélé, la musique baroque se mêle au hip-hop avec bonheur.

801x410_les_indes_galantes_une
Les Indes Galantes @Little Shao

Crée en août 1735, cette oeuvre emblématique des Lumières représente l’époque insouciante et raffinée de Louis XV et sa cour. On y rencontre le déesse de la jeunesse, Hébé, confrontée à Bellone, déesse de la guerre, qui cherche à convaincre la jeunesse de France, d’Italie, d’Espagne et de Pologne de s’enrôler pour la guerre. On voyage alors avec les amours de Cupidon, accompagnant quatre couples vers des Indes turques, puis vers le grand prêtre du Soleil chez les Incas, en Perse et enfin en Amérique.

§

Confinement obligé n’entame en rien la capacité de s’ouvrir à l’art comme action et non comme produit.

« Je suis artiste, je veux être en studio, je veux faire quelque chose. Et vous désespérez, et donc vous faites tout ce qui est à portée de main, et vous ne vous souciez même pas de savoir si cela va être intéressant ou pas intéressant pour quelqu’un d’autre ou même pour vous-même. Il suffit de faire quelque chose. «  Bruce Nauman

Bruce Nauman, « Walking in an Exaggerated Manner Around the Perimeter of a Square », 1968

 

 

4 réflexions sur “Visites et spectacles pour confinés culturieux (2)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s