Mais c’est quoi un-e critique d’art ?

Photo d’en-tête © Gabriel Asper : Etienne Dumont, critique d’art (source)

Lettre de René Magritte au critique d’art Richard Dupierreux. 1936

Qu’on l’accepte ou la refuse, la critique permet d’aborder une oeuvre par le biais d’une analyse avertie. Que son sujet soit une oeuvre plastique ou une pièce d’art vivant, sa critique doit rendre compte de sa teneur et produire un avis argumenté. La vérité n’existe pas dans le domaine de la critique.

 

 

La critique d’art n’apparaît qu’au début du XVIIIe. Le philosophe français Jean-Baptiste Dubos a lancé le genre. Puis la pratique des Salons permet les avis différenciés: l’appréciation du public et des critiques écrites et diffusées par la presse, puis rassemblées et éditées en livres (dont Diderot en 1795).

Au XIXe, les écrits des critiques d’art se font plus officiels et consensuels. Ils deviennent l’image du goût d’une classe sociale bourgeoise et bien installée. Sauf exceptions, la critique d’art est réfractaire à la nouveauté et maltraite les avant-gardes. Baudelaire ou Apollinaire se distancient par leur acuité et non-conformisme.

Entre les deux guerres, les critiques d’art exaltent le réalisme et sous-estiment le surréalisme et l’abstraction naissante. Ils ne devront leur revalorisation, au XXe siècle, que par l’interprétation qu’ils offrent au public des nouveaux codes intellectuels issus de l’évolution de l’art.

Au XXIe, les foires et expositions internationales, rendues ludiques, sont fréquentées par un large public qui forme sa propre opinion. Si certain.e.s critiques sont réputé.e.s et écouté.e.s, l’influence des commissaires d’exposition et des grands marchands d’art prend de l’ampleur. Pour le meilleur ou pour le pire???

Le mécène François Pinault offre à Damien Hirst ses deux espaces d’exposition à Venise! (Chronique:Punta della Dogana et Palazzo Grassi)

Au travers d’articles et de blogs, la toile permet la diffusion d’avis et d’engagements personnels qu’il faut distinguer pour ce qu’on leur trouve de pertinence et d’éclairage. (source)

(…)l’essentiel est d’être un intercesseur entre l’oeuvre (et l’artiste) d’une part, et le public, les regardants. Ce que j’essaie de faire, c’est de jeter ce pont, cette intercession, de bâtir de l’intelligibilité artistique, ce que certains qualifieront de vulgarisation. Lunettes Rouges

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Enregistrer

th

6 réflexions sur “Mais c’est quoi un-e critique d’art ?

  1. A l’heure où j’écris la vidéo ne fonctionne pas. Il est écrit d’essayer ultérieurement, une erreur s’est produite. Je vois que certaines personnes ont liké, peut-être que ça vient de chez moi, alors. Je réessaierai.

    J’aime

Répondre à 'vy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s