Un giro d’arte in Toscane § 4 parcours sculptures

La Toscane est l’une des vingt régions d’Italie et son atmosphère, comme son profil géographique vallonné, tout en douceur, sont des plus engageants. Sans compter un riche patrimoine culturel chapeauté par sa capitale, Florence.

Vue depuis la superbe propriété Fattoria di Corsignano, Castelnuovo Berardenga

C’est plus particulièrement dans les régions de Sienne, puis du Grossetto que nous avons choisi nos balades.

Le Parco Sculturo Del Chianti est une jolie surprise internationales. Passée les affreuses vaches colorées près de la billetterie, la promenade à travers les bois est jalonnée d’oeuvres contemporaines de qualité parfaitement intégrées à la nature. Le grec Costas Varotsos propose un cyprès majestueux qui se fond dans le paysage forestier, constitué de verre brisé. Une pierre impressionnante de l’italien Mauro Berrettini acquiert sa légèreté, suspendue entre deux pilier. Un penseur réside sur l’aire de pique-nique, tandis que Fellini attend la suite du spectacle. La sculptrice indonésienne Dolorosa Sinaga assemble foi et illusion pour une installation poignante. La colombienne Pilar Aldana Mendes kidnappe le temps dans un cénotaphe. On se perd dans le labyrinthe de l’anglais Jeff Saward, même constitué de pains de verre. Une marche agréable et surprenante assistée d’une application à télécharger.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

§

Dans la même région de Gaiole in Chianti, à 25 km de Sienne, l’oenothèque Castello di Ama partage la dégustation de ses vins et une collection d’art contemporain comptant de prestigieux artistes comme Anish Kapoor, Louise Bourgeois, Roni Horn ou Michelangelo Pistoletto, seize artistes ont été invités à inscrire une oeuvre dans le village ou le paysage. Hélas, certaines oeuvres (ICI)n’étaient pas visibles en cette période bousculée. Courte promenade dans le village à l’aide d’un plan assez approximatif. Une oeuvre par année, donc work in progress…

§

Depuis la région du Chianti, deux heures de route pour atteindre Capalbio et le Jardin des Tarots de Niki de Saint Phalle. Attention, l’ouverture du parc au public a lieu rigoureusement entre le 1 avril et le 15 octobre de 14h30 à 19h30. L’artiste a néanmoins souhaité une ouverture entre 9h et 13h chaque premier samedi du mois en hiver. En deux ou trois heures, on en a plein les yeux et le coeur!

Tellement de gens m’ont aidée à faire ce Jardin et je leur suis très reconnaissante à tous, mais par manque de place je peux seulement mentionner les plus essentiels et les plus dévoués des collaborateurs.

Niki de Saint-Phalle (citant ses aides principales à l’édification du jardin)

Donc, le jardin est composé de 22 sculptures, le plus souvent monumentales, représentant les arcanes du tarot. Leur sens peut être positif ou négatif, comme toute qualité cache son défaut et chaque médaille son revers. Ces sculptures sont en béton armé sur armatures de treillis métallique, puis recouvertes de céramiques et miroirs.

La Papesse, carte No X, et la Roue de la Fortune

La Papesse souhaite la bienvenue au public. Sa bouche salivante, convoitée par des serpents, arrose le bassin et fait tourner la Roue de la Fortune de Jean Tinguely. Oui, la roue tourne interminablement et ce qui monte devra forcément descendre et vice versa.

En face, l’épreuve que doit surmonter la jeune fille: un formidable dragon dentu, image de ce qu’elle porte en elle-même. C’est cette force-là qu’a dû s’extirper Niki pour venir à bout des démons de sa jeunesse.

La Force, Carte No XI

A gauche, l’Impératrice (carte No III). C’est en son sein qu’a vécu l’artiste durant les 19 années qu’il a fallu pour venir à bout de l’élaboration de ce jardin merveilleux. Elle y a construit son lieu de vie, séjour, cuisine, salle de bain et chambre à coucher. En son intérieur, elle recevait et nourrissait son équipe de travail. Elle y a installé le Chariot (Carte No VII), symbole de triomphe. Attention, il est fragile, ne le renversons pas!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Justice (carte No VIII), miroir flamboyant habillée de noir et blanc, renferme l’injustice sous la forme d’une machine de Tinguely emprisonnée et cadenassée.

Il faut passer sous le pont du Soleil, s’enfoncer entre les oliviers pour trouver le Diable Carte No 15), tourner autour du choix (carte No VI) pour en apercevoir le revers, grimper l’escalier pour une vue globale, s’approcher pour lire les petits mots, s’introduire dans le ventre de l’Impératrice…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En 1974, Niki rencontre une ancienne amie, Marella Caracciolo Agnelli, des années cinquante à New York. Elle lui fait part de son rêve de créer un jardin de sculptures inspiré des symboles du tarot. Les frères de Marella, Carlo et Nicola Caracciolo, mettront alors à sa disposition un terrain à Garaviccio, près de Capalbio.

Niki de Saint-Phalle a ensuite financé elle-même la construction du jardin par la vente de ses oeuvres et de son parfum. La Fondation qui s’occupe de maintenir le lieu en état fait, selon le voeu de l’artiste, peu de publicité. Cependant, il semblerait que notre visite par un jour d’automne pluvieux ait été bénéfique à notre tranquillité (au contraire de mes malheureuses photos qui ne rendent pas grâce à la beauté des lieux). Voir le website du jardin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Prendre son temps lors de la visite pour admirer les mille et un détails des mosaïques. Inspirée par le travail de Gaudi en Espagne et du Facteur Cheval en France, Niki de Saint-Phalle et ses aides ont réalisé une oeuvre grandiose et, on l’espère, immuable.

§

Daniel Spoerri, Quadro Trappola (image piège) in Bronzo, 1994

Encore environ deux heures de trajet en voiture et nous arrivons à Seggiano, près du Monte Amiata. Le Jardin de Daniel Spoerri, géré par la Fondation HIC TERMINUS HAERET–IL GIARDINO DI DANIEL SPOERRI, a été créé au début des années 90. L’artiste ne pensait tout d’abord pas à l’ouvrir au public, ce qu’il a tout de même fait en 1997.

113 installations de 55 artistes (ICI) nous y attendent dans un immense parc de 16 ha. Vue depuis le terrain,  la campagne toscane est différente des clichés habituels, très boisée. Le jardin est aussi un parc abritant des plantes montagneuses rares, indiquées par des panneaux. Il est ouvert du vendredi au dimanche uniquement. On peut y manger et même y dormir.

Daniel Spoerri est le créateur dans les années 50-60, des tableaux-pièges (reliefs de repas sur plateau suspendu à la verticale), du Eat Art (utilisation d’aliments dans la création artistique), des multiples d’oeuvres (éditions MAT aux prix abordables) et de bien d’autres concepts. Voir plus sur l’artiste ICI. Ses installations et sculptures ont évidemment une place de choix tout au long du parcours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une pièce maîtresse est cette chambre dans laquelle Daniel Spoerri eut l’idée des tableaux-pièges. Une pièce à l’échelle 1/1, toute en bronze, penchée, comme en déséquilibre au fond d’un bois, et qui relate par le menu (c’est le cas de dire…) l’aménagement de la chambre de l’artiste à cette époque: « Chambre No 13 de l’Hôtel Carcasonne », rue Moufftard 24, Paris, 1959-1965. Bronze, 1998.

Une place importante est dévolue à son amie de toujours,  Eva Aeppli (ICI pour en savoir plus) et ses superbes têtes initialement textiles, puis fondues en bronze. Dans le jardin, on rencontre et on admire :  Les sept péchés capitaux, les planètes, les signes astrologiques, les Furies…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ci après, quelques photos des sculptures au gré de la balade. Dommage qu’il faille choisir et éliminer des pièces… Situé à 60 km de Sienn, le jardin de Daniel Spoerri, moins connu que celui de Niki de Saint-Phalle, est une merveille autant par sa situation, sa végétation, son restaurant, l’accueil généreux de la présidente de la Fondation, Barbara Räderscheidt, et bien sûr par les oeuvres exceptionnelles qu’il propose. Compter la journée (10h30-17h30) pour en apprécier toutes les facettes!

ggiano

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s