Festival Images Vevey 2020

Ce projet multi média explore la manipulation de l’information. Constitué de vidéos et de tirages grands formats, ce travail, montrant des explosions en Utah dans le parc national des arches, a été largement débattu aux Etats-Unis. Vrai ou faux?

Les images ci-dessus montrent les oeuvres « Roue de la Fortune » et « Dernières nouvelles des vivants ». Des visages de nourrissons âgés d’un jour défilent sur l’échafaudage, tandis que les compteurs recensent décès et naissances dans le monde en temps réel. Ce sont le destin et le hasard que questionne le grand artiste Christian Boltanski avec cette installation monumentale.

 

La maternité en tant que démarche artistique. Une mise en abîme de photographies annuelles de l’artiste et de son fils posant devant la photo de l’année précédente.

 

Image finale d’une série inspirée par le roman de Kafka « La Métamorphose ». Format monumental et stupéfiant sur la façade de l’ancienne prison veveysane.

 

Des portraits de 1980, auxquels rien n’est ajouté, ni enlevé. Seules les découpes sont déplacées. créant de nouvelles images surprenantes. Un travail magnifique et méticuleux.

 

Suite au réchauffement climatique, l’archipel des Maldives serait le premier pays à disparaître d’ici 2050. Ce projet utilise des photographies sous-marines de touristes projetées sur les habitations de la population autochtone. Anticipation esthétiquement splendide, humainement catastrophique…

 

Eprouvant, comme à son habitude, le temps et l’espace, le performeur expérimente ici une marche sur les nuages. Un film poétique et serein d’une quinzaine de minutes.

 

 

Investissant une luxueuse résidence souterraine à Las Vegas, l’artiste met en scène son alter ego en confinement kitsch. A Vevey, la série est exposée dans un espace en sous-sol qui évoque cet abri antiatomique.

 

 

 

Matt Stuart

 

Penelope Umbrico
Ces images montées sur plexiglas reproduisent le massif du Gramont situé de l’autre côté du lac Léman, en face de leur emplacement. Elles sont ensuite traitées avec des filtres « fuite de lumière ».

 

Hayahisa Tomiyasu
Une table de ping-pong au fil des jours durant cinq ans. De grands formats entourent cette véritable table qui documente ces photographies exposées à Vevey près d’une cour d’école.

 

Se basant sur des informations provenant d’encéphalogrammes, l’artiste leur donne une forme visuelle grâce à des algorithmes qu’il traduit en mouvements. Scénographie vidéo sonorisée de 12 minutes. Hypnotiquement sublime!

 

Stefen Gill
Des clichés d’oiseaux pris sur le vif, déclenchés automatiquement par le mouvement, dans une belle scénographie extérieure. Autoportraits volatiles.

 

Deux moitiés d’images composent une nouvelle scène improbable. Fontanesi est un artiste anonyme présent sur instagram, Kublaiklan est un collectif. Des clichés souvent hilarant!

 

Alberto Vieceli
Ce graphiste zurichois répertorie toutes les manières de tenir un appareil photo à partir d’images tirées de différents catalogues, prospectus et publicités. Publication: « Holding the Camera ».

 

Alina Frieske
Traduction : Echo lointain ou pâle reflet. La série Abglanz est composée de fragments d’instantanés anonymes réarrangés par l’artiste. Natures mortes ou portraits façonnés de touches photographiques qui s’apparentent étonnamment à des coups de pinceaux.

 

Gloria Oyarzabal
Comment la colonisation a-t-elle façonné l’identité féminine par des valeurs occidentales? L’ouvrage de l’artiste, Woman Go No’Gree, interroge des cultures de traditions différentes. Ses images bigarrées combinent les images de l’artiste et des documents d’archives.

Ces Alternative Moons sont des « alternative facts » comme dirait un dirigeant navrant! De belles lunes qui sont en fait des pancakes. Les illusions de la photographie…

 

Tirée de la collection de l’artiste, ces photographies de paysages montagneux reflétés dans un plan d’eau sont verticalisées et offrent des aspects étonnants, des paréidolies extraterrestres.

 

L’Homme Bleu est né en 1999. André Kuenzy voyage autour du monde depuis plus de vingt ans dans sa peau. Il est photographié et il photographie. Son histoire est racontée à Vevey dans une installation immersive intitulée Blueman on Tour.

 

L’oeuvre impressionnante de précision et d’inventivité, Der Lauf der Dinge, des artistes Fischli & Weiss était à voir en version intégrale (30 mn) sur grand écran.

Cette brochette d’oeuvres est incomplète.  Le catalogue est encore disponible sur le site de la boutique du festival, ICI.

Mon exemplaire quelque peu défraîchi par mes quatre visites.

P.S. Cette publication qui manque d’homogénéité est due à mes débuts dans la nouvelle version WordPress. Pas simple.

3 réflexions sur “Festival Images Vevey 2020

Répondre à CultURIEUSE Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s