«Une pièce pour les vivant·e·x·s en temps d’extinction» Katie Mitchell

Au Théâtre de Vidy, Lausanne du 25 septembre au 3 octobre 2021 (dans le cadre du projet «Sustainable Théâtre?»))
Mise en scène: Katie Mitchell, texte: Miranda Rose Hall, comédienne: Safi Martin Yé
Le spectacle fait partie du projet «Sustainable Theatre?» conçu par Katie Mitchell, Jérôme Bel et Théâtre Vidy-Lausanne. Il est créé à Lausanne avec une équipe romande, dirigé par Katie Mitchell depuis Londres.

Ce spectacle est basé sur une partition, un script et des règles qui seront partagées, lors de créations locales, avec de nouveaux participant.e.s. C’est la toute première expérience de production internationale zéro-voyage et localiste.

Photo©Claudia Ndebele

La pièce écrite par Miranda Rose Hall, jouée par Safi Martin Yé, est un monologue:

Elle est dramaturge. La pièce prévue, qui parlait d’environnement, ne peut être jouée. On lui a demandé de venir sur scène l’expliquer au public. Alors, elle va nous raconter des histoires.
Elle n’en a pas l’habitude, mais elle se lance. Elle vient de lire le livre d’Elisabeth Colbert «La Sixième Extinction», dont un chapitre en particulier l’a touchée jusqu’aux larmes. Elle décide donc de partager avec le public ses réflexions, ses recherches et ses émotions personnelles à ce sujet. Elle va nous raconter l’histoire de la terre et des extinctions de masse, cinq bouleversements depuis la nuit des temps, et de la dernière en date, la sixième, que l’on vit au présent. Celle-ci ne provient pas des forces géologiques profondes, comme les précédentes, mais bien de l’activité humaine. Et ceci en moins de 200 ans.

Deux hommes pédalent pour charger les watts nécessaires au spectacle. Environ 150w par vélo au lieu des habituelles 10000 à 30000w utilisées pour un spectacle. Ils sont à vue ainsi que les technicien.ne.x.s lumière et son. La scène est seulement cernée d’une bande lumineuse.

Photo©Claudia Ndebele

Safi Martin Yé est fascinante. Elle relate des faits scientifiques, saupoudre d’anecdotes personnelles, invite le public à s’exprimer, engage à réfléchir à des questions philosophiques. La forme est en totale cohérence avec le fond qui interroge sur notre façon d’appréhender un monde plus durable face au changement climatique. Même si on croit connaître le sujet, on ne ressort pas de ce spectacle tel qu’on y est entré.

Une chorale rejoint la scène et c’est par une émotion collective que se termine la représentation.

Et techniquement? Interview vidygital – Tristan Pannatier (chargé de production)

IW #Vidygital Tristan Pannatier – Chargé de production. « Une pièce pour les vivant·e·x·s en temps d’extinction » – Katie Mitchell from Théâtre Vidy-Lausanne on Vimeo.

§

(…)Une autre question se pose : même si nous arrivons à survivre, est-ce vraiment le monde dans lequel nous voulons vivre ? Est-ce le monde que nous voulons léguer à nos enfants ? La portée de cette question est différente, mais toutes deux sont très sérieuses. Je dirais même qu’il n’y aurait pas de sujet plus sérieux. Elizabeth Kolbert (Cliquer pour lire l’entretien National Geographic)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s