Sarah Sze (1969) § « Still Life with Landscape » (2011)

« En tant qu’artiste, je pense à l’effort, au désir, et à l’envie constante que l’on a, au fil des années, de donner un sens au monde qui nous entoure à travers les matériaux. Et de tenter de trouver une sorte d’émerveillement, mais aussi une certaine futilité résidant dans cette très fragile quête. » Sarah Sze

SARAH SZE, « Poke (Times Zero) », 2020, huile, polymère acrylique, encre, aluminium, papier d’archives, graphite, diabond et bois (187.3 x 124.8cm) © Sarah Sze

Sarah Sze est basée à New York, utilisant sculpture, peinture, dessin, gravure, vidéo et installation (objets trouvés, plantes, photos, câbles, détritus alimentaires, etc.), elle interroge les notions d’entropie, de temps et d’espace.

Des oeuvres à voir de loin pour la monumentalité des installations et leur effet global, et de près pour détailler de quoi l’ensemble est formé. Pareil pour les toiles formées d’accumulations de peinture et de collages photographiques. Les assemblages d’objets peuvent aussi être associés à des vidéos.

A New York, l’une de ses création est une œuvre fonctionnelle qui suit la trajectoire de la High Line (chemin de promenade surélevé). Visuellement, elle part du point de fuite de la High Line, comme un dessin en perspective et en trois dimensions. «Still Life with Landscape (Model for a Habitat)», 2011, est fabriquée en acier inoxydable, en bois, en peinture et en béton. La sculpture comporte des éléments qui fournissent des abris, de la nourriture et de l’eau pour les oiseaux, les papillons et les insectes. 

Sarah Sze, Bird Feeder art, Sur la High Line, NYC.

 Certaines de ses sculptures peuvent se faire mobiles. Sarah Sze les recrée pour chaque exposition. Elle démonte et remonte ses « paysages » poétiques, les restructurant selon l’espace à sa disposition.

Sarah Sze, Still Life with Path (Model for Habitat), 2011

Sarah Sze est présente à Paris, Fondation Cartier pour l’art contemporain jusqu’au 30 mai 2021, avec Twice Twilight et Tracing Fallen Sky, deux sculptures monumentales inspirées par les outils séculaires de mesure du temps et de l’espace.

 

3 réflexions sur “Sarah Sze (1969) § « Still Life with Landscape » (2011)

Répondre à Florence Briat-Soulié Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s