Emanuelle Lainé (1973) § curiosité intellectuelle

Triant mes photos d’expositions, je redécouvre des souvenirs de coups de coeur.

Les installations hétéroclites d’Emanuelle Lainé.

Découvertes au MacLyon en 2015, elles m’avaient impressionné. D’un aspect de prime abord déglingué et fouillis, il faut s’y arrêter pour en saisir toute la richesse, ouvrir le regard pour absorber un vue globale, puis réaliser que tous ces objets sont minutieusement placé en regard de photographies grandeur nature qui créent des effets de réalité augmentée. L’artiste utilise aussi le silicone.

Comme des natures mortes, ou plutôt des scènes vivantes, qui désorientent le regard, les objets deviennent images, puis redeviennent objets. Trompant l’oeil, l’installation comme un paysage, fourmille de pièges intrigants. C’est ce qu’elle nomme sa « méthode des lieux ».

« Je pense aux espaces que je crée comme des espaces de travail ou des abris. J’aime l’idée que les espaces entre les calques de l’image puissent être des interstices où vous pourriez vous cacher ou disparaître. J’aime aussi le fait que ces couches créent une sorte de microarchitecture. »E.L.

©Emmanuelle Lainé – « est-ce que je me contredis ? c’est entendu alors je me contredis. (je suis vaste, je contiens des multitudes) » – FRAC Champagne-Ardenne – Exposition du 1er juin au 16 décembre 2018, série photographique

Evidemment, c’est en s’immergeant réellement dans l’installation que l’on réalise vraiment ce qu’il en est. Les installations/ sculptures/ photographies d’Emanuelle Lainé se visitent! Anamorphoses et trompe-l’oeil stimulent la curiosité, ouvrent l’esprit. Ne pas se laisser berner par sa perception visuelle.

Photo © Aurélien Mole, Emanuelle Lainé, exposition 2016 à la Villa Vassilieff

Contagious Spaces est une plateforme numérique en évolution constante qui met en abîme les processus de production à l’œuvre dans le travail d’Emanuelle Lainé.
Une carte géographique renseignant la position actuelle du visiteur web laisse place en quelques clics à une série d’images et de textes, puis à de grandes images numériques, en haute définition.

Pour une visite de ces espaces contagieux, c’est ICI.

§

Non, non, non! pas de lien avec le covid-19 et sa contagion!

En revanche, disséminer un peu de culture, contaminer la curiosité des lecteurs, les éclabousser de quelques particules provenant de propositions artistiques, oui! C’est le but avoué des partages de ce blog. Besoin, désir ou qualité, outil d’exploration, moteur de découvertes, la curiosité intellectuelle n’est pas un vilain défaut. Elle est sans distinction d’aucune sorte, ouverte à toutes et tous, de tous âges, de toutes cultures, de tous niveaux sociaux. Cultivons-la!

https://contagiousspaces.world/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s