Kiki Smith à la Monnaie de Paris § Femmes qui courent avec les loups

kiki+smith+thepacegallery+tumblr

« L’art est dévotion. »

Née en 1954 à Nuremberg d’un père sculpteur et d’une mère chanteuse lyrique et actrice, la famille s’expatrie aux Etats-Unis (New Jersey) dès1955. Elle et ses deux soeurs réalisent, durant leur enfance et adolescence, les maquettes préparatoires des travaux de leur père. Elles sont toutes trois imprégnées des contes que leur lit leur mère. Chiara (Kiki) Smith pratique son art pluridisciplinaire depuis ses vingt ans. Sa première exposition solo a eu lieu en 1982 à New York.

Au coeur de son travail, la Femme trône en majesté.

IMG_8902
Kiki Smith, Marie Madeleine, 1994

L’intérieur du corps est sa première piste de travail au début de sa carrière, une dissection anatomique explorant les organes et les fluides corporels. Isolé, fragile et vulnérable, l’organe renvoie à tout ce qu’il y a de plus intime. Puis les ravages du sida l’entraînent vers des évocations artistiques de la mort et de la maladie.

image019
Kiki Smith, How I know I’m Here, 1985
« Petite Montagne » et « Oreille », 1993-1996

Elle poursuit avec la figure féminine dans l’iconographie chrétienne et dans les contes dès les années 90. C’est une figure féministe et rassembleuse, accueillante et apaisée, qu’elle décrit.

(…) le catholicisme et l’art s’allient bien parce que tous deux croient en la manifestation physique du monde spirituel. Kiki Smith

IMG_8880
Kiki Smith, Annunciation, 2010 (Monnaie de Paris)

La lecture de son art est libre, en regard de son intitulé. Cet annonciation androgyne évoque aussi bien le récit biblique et l’ange, que l’artiste recevant ses idées, instant surprenant et miraculeux, ou encore Guanyin, déesse de la compassion bouddhiste. Toutes les manifestations physiques de la croyance l’attirent.

La pratique de Kiki Smith abolit les frontières entre art et artisanat avec l’utilisation de divers matériaux ainsi que la pratique de techniques toujours renouvelées. Ainsi, vitraux, papier mâché, plâtre, cire, bronze, gravure, dessin, tapisserie sont autant de médias adoptés. De plus, l’échelle de ses créations varie du minuscule au très grand.

IMG_8852
Kiki Smith, Femmes et animaux, 2003 (porcelaine)

Entrecroiser les contes de fée et les mythes, les humains et la nature. Entremêler les identités, le spirituel et le charnel. Rêver d’une réconciliation de l’humanité/la femme avec la Nature/l’animal. Lier l’art et la décoration. Travailler sans fin, prendre des cours, faire pour apprendre à faire, non pas en atelier mais dans son salon. Se nourrir des pratiques d’autres artistes, de l’histoire de l’art, avec les Tapisseries de l’Apocalypse à Angers, le Retable d’Issenheim à Colmar, les Madone, les sculptures antiques ou égyptiennes, les figures archétypales: Eve, Lilith, Guanyin, Vierge Marie ou Sainte Geneviève, Chaperon rouge ou Alice.

IMG_8872
Kiki Smith, Cathedral, 2013 (tapisserie)

Entre l’idée et la confection, entre « faire quelque chose en esprit et faire quelque chose dans la vraie vie », Kiki Smith découvre, s’étonne elle-même et déclare qu’elle ne cherche pas à contrôler les différents endroits où se dirige son travail de création.

IMG_8856
Kiki Smith, Untitled, 1995

Ayant vu au Mexique une représentation d’un Christ affaissé sans croix, Kiki Smith décide d’en réaliser sa propre version. Homme ou femme? Les cheveux sont faits de crins de cheval. Il comprend deux moulages, le bas du corps est celui d’un voisin, tandis que le haut est le sien. En papier mâché, la peau retrouve sa fragilité originelle. Repli dans la souffrance, salut théâtral de sortie de scène, crucifixion des genres, anéantissement…

La peau d’un corps humain dépliée, morcelée, l’exacte surface d’un corps de 1,90 m. moulée sur le vif.

« Femme au bûcher agenouillée », 2002.

Un monument à la mémoire des milliers de femmes assassinées sous prétexte de sorcellerie que l’artiste fait résonner, dans sa posture, avec une figure de Christ. « Eli, Eli, lama sabachtani ». Un bûcher qui pourrait bien être un piédestal.

Les paysages cosmiques apparaissent comme de récentes préoccupations de Kiki Smith. Débutant par l’intérieur du corps humain, elle poursuit vers l’infiniment grand. De la réalité intérieure vers la réalité extérieure, celle qui englobe l’Humanité, mais aussi la spiritualité.

J’aime juste fabriquer des choses(…) Je ne suis pas non plus très bonne en dessin. Je suis nulle en sculpture, mais j’adore batailler pour y arriver. Il faut exploiter non pas ses handicaps…mais ses déficits.

Kiki Smith, Interview Christopher Lyon, 2017

« Blue Girl », 1998

Une jeune Vierge Marie agenouillée et entourée d’étoiles, moulées à partir d’étoiles de mer.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le catalogue d’exposition, magnifiquement illustré, est un très bel ouvrage relié. Ses textes (Camille Morineau, Sophie Delpeux, Nora Philippe) ont largement inspiré cet article, ainsi que le livret en téléchargeable en pdf

L’exposition est à voir à la Monnaie de Paris jusqu’au 9 février 2020. Le Musée des Beaux-Arts de Lausanne (MCBA) proposera une exposition monographique des oeuvres de Kiki Smith du 9.10.20 au 10.01.21. avec une sélection d’une centaine de dessins, estampes, sculptures.

§

Cette exposition m’a évidemment évoqué le livre de Clarissa Pinkola Estès, « Femmes qui courent avec les loups ». L’autrice, psychanalyste, y aborde l’archétype de la femme sauvage à partir de contes traditionnels de provenance diverses, puis interprète leur sens au niveau de la psyché féminine, décryptant aussi ce qui a pu en être détourné au fil du temps à des fins d’oppression. Kiki Smith court avec les loups car elle est proche de son instinct, de sa créativité et de sa vie intérieure. Ce livre, comme l’oeuvre de Kiki Smith, rend aussi hommage à celles qui ont osé braver la doxa, sorcières intemporelles et princesses éveillées. Quelques extraits :

 

Une réflexion sur “Kiki Smith à la Monnaie de Paris § Femmes qui courent avec les loups

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s