« Je suis un pays » de Vincent Macaigne § Ai Weiwei

21054993_1833756773305708_7340551523111325852_o
Photos Wavian et Mathilda Olmi

La débordante générosité de Vincent Macaigne envers son public est de prime abord déstabilisante. Il tient en effet à ouvrir les cadres de sa réalisation pour y inclure une assistance plutôt réservée (vaudoise?). Entre une forme de révolte « adolescente » et son acuité d’adulte averti et conscient du désastre auquel est confrontée notre société, le travail de Macaigne touche par son altruisme de lanceur d’alerte, son besoin de donner à entendre et à voir, de douter en s’élançant. Il touche parce qu’on peut y déceler sa détresse pour une humanité asphyxiée par les pouvoirs politiques, industriels, médiatiques.

Vincent Macaigne est un artiste qui prend son rôle au sérieux et mérite le respect. La nature de son théâtre, en perpétuelle recherche, est sujette à controverse de par son exubérance, sa pléthore de monologues, ses excès d’effets scéniques, sa fureur sonore, son aspect trompeusement foutraque, aussi foutraque que l’est la vision que nous offre le monde. Comment accéder à la vision d’une société intelligible en étant surinformés tout en étant manipulés, en refusant ses abus tout en en profitant malgré tout. Le théâtre de Macaigne est déraisonnable, il est le miroir de notre monde impuissant, désordonné, désillusionné.

Dossier de presse

 L’article du Blog jmp

L’art peut-il sauver le monde? Troublante question. L’art a néanmoins la capacité d’interroger, de donner différentes formes à ce questionnement, de pousser à la réflexion alors que guettent l’indifférence, l’inattention et les distractions faciles.

Au moment où Ai Weiwei investit le musée de la ville de Lausanne, dans un même mouvement, Vincent Macaigne cogne à la porte de notre humanité, expérimente l’action et l’énergie, tente d’offrir un nouveau regard à nos yeux aveuglés.

Il n’y a qu’une seule limite au doute, c’est le désir d’agir.  Bertold Brecht

csm_Banniere-_photo-credit-Ai-Weiwei-Studio__344e302605
http://www.mcba.ch/expositions/a-venir/ai-weiwei-cest-toujours-les-autres/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Une réflexion sur “« Je suis un pays » de Vincent Macaigne § Ai Weiwei

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s