« Immortels » de Nasser Djemaï § Rites de passage

 _35b9567

Immortels de Nasser Djemaï (théâtre de Vidy, Lausanne)

Jusqu’au 2.02.2014  :  http://www.vidy.ch

 Samuel, après une soirée arrosée, tombe d’un toit et est retrouvé sans vie. Son frère Joachim, dix-neuf ans, introverti et mal dans sa peau, essaie d’intégrer son groupe d’amis pour en savoir plus sur les circonstances de son décès. En effet, Samuel est allergique à l’alcool. Comment se fait-il qu’il ait bu ce soir-là?

Au-delà de son enquête qui le met face aux secrets de sa famille et à la personnalité de ce frère perdu et admiré, ce sont les interactions de ce groupe de jeunes, impliqués politiquement, qui vont être développées. Trois garçons et trois filles, à la frontière entre l’adolescence et le monde adulte, qui s’interrogent sur leur destin et celui du monde, le deuil de leur ami et de leur présupposée invincibilité. Au premier abord tenu à distance, Joachim est petit à petit intégré aux différents éléments du groupe, lui, duquel ils se méfiaient, deviendra l’ersatz du disparu, fantôme incarné d’une réalité trop dure à supporter.   C’est donc une véritable quête initiatique, d’ailleurs non dénuée d’humour, que Joachim va devoir traverser pour trouver sa véritable identité malgré le poids des attentes qu pèsent sur lui.

uneetoilepournoel14Ce spectacle du metteur en scène et auteur Nasser Djemaï(1971), offre une vision perspicace de ce passage où l’enfant n’est pas loin et l’adulte en devenir rebute et attire à la fois. Au travers des relations de ces sept jeunes, on retrouve des craintes, des questionnements, des certitudes aussi, qui résonnent avec justesse. La scénographie ingénieuse, présentant plusieurs lieux de vie, permet une sorte de chorégraphie où les corps expriment autant que les mots. Même le blouson du disparu a une vie propre.

« Joachim : Il y a des jours tu te demandes ce que tu fous là, ce que tu fous sur cette terre, à quoi tu sers, le sens de cette vie, pourquoi tu te lèves tous les matins ? L’impression d’avoir un orage là-haut, bien planqué, une petite tempête au-dessus de ta tête, rien que pour toi, elle te crache à la gueule. Le ciel est bleu, il fait chaud, mais elle a décidé de te mettre des claques à te dévisser la mâchoire. La météo c’est dans la tête ! Pas un nuage à l’horizon, et dans mon crâne, des décharges électriques, la pluie glacée, la tempête de cauchemars… Toutes les nuits le même cauchemar, mon bras est coupé, je suis manchot, je suis gauche, déséquilibré, handicapé. Disparu à jamais, mon bras disparu dans les airs, le néant. J’essaie de comprendre, je le touche ce bras, il est là, mais je sens rien, la branche… disparue. Il me manque… »

1497468_230871037092584_1491510908_n

http://nasserdjemai.com/

Samuel, le frère décédé, a pris un risque terrible en grimpant sur ce toit en état d’ivresse. Cette conduite à risque, répandue chez les adolescents, pourrait être un détour symbolique pour s’assurer de la valeur de son existence (David Le Breton).

http://www.jeunesviolencesecoute.fr/espace-professionnels/dossiers-thematiques/la-prise-de-risques-a-ladolescence/prise-de-risque-a-ladolescence-rites-de-passage-rites-dinitiation-recherche-de-soi-et-de-limites.html

2013-10-10_Ado-fugue

Une anthropologue américaine (Margaret Mead) a proposé d’expliquer les difficultés des adolescents dans les sociétés modernes par l’absence de rites de passage d’accession à l’âge adulte. A ne pas confondre avec le bizutage qui humilie, l’épreuve du rite renforce l’identité et l’ancrage dans sa culture, redonne un sentiment de fierté et offre la reconnaissance du groupe.  D’une civilisation à une autre, les épreuves différaient mais toutes comportaient trois étapes : la séparation du groupe, les épreuves et le retour dans le groupe social.

Un lien pour en savoir plus :

http://www.educ-revues.fr/EM/AffichageDocument.aspx?iddoc=34381

EdvardMunch-TheScream-1893Edvard munch, Le cri, 1893

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s